CFDT LIDL

Flash info

L'envers du décor LIDL France dans les médias

Vous touverez ci joint un article du journal Discose qui est un média indépendant lanceur d'alerte qui révèle assez bien l'envers du décor de nos conditions de travail de manière  très fidèle à notre réalité du terrain.Malheureusement depuis que Lidl fait de la publicité à grande échelle, beaucoup de médias nationaux n'attaquent plus notre société qui est devenu un annoceur incontournable (2eme annonceur publicitaire en France derrière Renault) par peur de représaille en budget pub. Ici il  s'agit d'un journal indépendant et très déontologique, nous vous laissons découvrir cet article sur notre société.

N'hésitez pas à venir vers nous pour nous faire part de vos questions, votre vécu, vos attentes, à la CFDT nous sommes à votre écoute pour toujours vous venir en aide.

La CFDT LIDL toujours la pour défendre vos droits

https://disclose.ngo/fr/article/lidl-systeme-brise-salariees?fbclid=IwAR2daxR0ebZHGHA3wQYkJ4gAthPZww_7WuA-z2-t-Cj6tWZpB5bX1xHGuYk

ÉTÉ 2022 CHEZ LIDL

Chers collègues, 

En cette période de vacances, nous pensons particulierement à celles et ceux qui sont sur le pont en supermarchés ou sièges et entrepôts. La hausse des prix à la consommation a atteint 5,8 % en juin sur un an, selon l'estimation provisoire publiée ce jeudi par l'Insee. Certains expert parle de de 7 à 8 % en fin d'année. Poussés par la guerre en Ukraine, les prix de l'énergie et des produits alimentaires continuent leur course en avant et nous sommes bien placé pour nous en rendre compte, chaque semaine le mardi dans nos spm  ils sont respectivement en hausse de pratiquement 33 % et de 5,7 % sur un an. Mais au-delà, l'inflation se diffuse dans l'économie. Les prix des services augmentent ainsi de 3,2 %, comme en mai. Dans l'ensemble, les prix des biens manufacturés progressent quant à eux de 2,6 %, une hausse plus modérée qu'en mai essentiellement liée au début des soldes d'été. En glissement annuel, l'inflation est près de quatre fois plus forte en juin 2022 qu'elle ne l'était un an plus tôt et cela commence à se ressentir pour celles et ceux qui ont de la route pour venir travaillé. La direction à refusé de mettre en place une clause de revoyure qui aurait permis à nos salaires d'etre indexé à l'inflation !

L'ampleur de l'inflation et la vitesse à laquelle elle se propage pèsent sur votre pouvoir d'achat  et entament désormais votre moral . Pour le sixième mois consécutif, l'indicateur de l'Insee mesurant la confiance des ménages s'est replié en juin pour tomber à 82, bien en dessous de sa moyenne de longue période. Il faut remonter en 2008 et 2013 pour l'avoir vu plonger aussi bas. Les ménages sont pessimistes aussi bien sur leur situation future que sur l'opportunité de faire des achats importants.

Lidl devient moins attractif en terme de salaire car la concurence et le marché s'adapte à cette situation. 

La rentrée sera capital notre secrétaire national Laurent Berger a rappelé qu'avec une inflation à 5,8%, la première revendication à porter concerne le pouvoir d'achat, le pouvoir de vivre dignement de son salaire ou de sa retraite et cela passe par des négociations dans les entreprises comme Lidl. Il a également demandé à ce qu'il y ait des contreparties versées aux salariés par de la participation ou de l'intéressement ce qui est le cas chez Lidl mais pas forcement à la hauteur des bénéfices, notre société à retrocédé plus de 300 millions à la filiale mère en Allemagne. Il y a également  les questions de retraites, de transition écologique ou encore de solidarité.  

La rentrée sera compliquée mais vous pouvez compter sur nous pour défendre vos interets chez Lidl. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions.

à très vite  

vos équipes CFDT sur le terrain. 

Lettre de la CFDT LIDL à notre président Friedrich FUCHS

‌Monsieur le Président,

Lors des Négociationa annuelles obligatoires, la CFDT vous a fait la demande, dans ses revendications, d'inclure dans l'accord NAO 2022 une clause de revoyure. La situation d'après Covid étant exceptionnelle, cette demande était aussi exceptionnelle.

Vous avez rejeté cette demande de manière catégorique, expliquant qu'une telle clause n'était pas indispensable, puisqu'il suffisait de demander pour que l'on se retrouve autour d'une table pour discuter de la situation, sans pour autant le formaliser dans un accord.

Après une inflation de 3,6% en février et 4,5% en mars, les prochains mois seront surement de la même teneur. L'augmentation du SMIC est elle aussi intensifiée, avec des hausses successives en octobre 2021, janvier 2022 et maintenant mai 2022. En sept mois, le taux horaire du SMIC sera passé de 10,48€ à 10,85€. Ce qui réduit considérablement l'écart avec la grille LIDL.. Et ce n'est certainement pas fini, car si l'inflation reste à ce rythme, le SMIC sera une nouvelle fois revalorisé en octobre 2022. Cette fois le taux horaire dépassera les 11€.

Pour rappel, les EP LIDL sont payés sur une base horaire de 11,24€ depuis le 1° mars 2022.

Autre fait marquant de ce premier semestre, la prime d'intéressement sera quasi nulle pour de très nombreux salariés. Même si, je vous l'accorde la participation reste à un niveau satisfaisant, il y a une perte de pouvoir d'achat pour les salariés LIDL.

Il était à prévoir que nous arriverions à cette situation, quand on voit le choix des critères et les seuils minimum imposés pour le déblocage des montants. Pour rappel, la CFDT s'est toujours opposée aux choix de ces critères. Il faut un accord gagnant-gagnant, pour l'entreprise et les salariés. Là, nous avons un accord gagnant pour l'entreprise et perdant pour les salariés. Car si très peu de prime est versée aux salariés, l'entreprise a encore amélioré ses ratios. La CFDT vous avait prévenu que l'exercice 2020/2021 était atypique et qu'il fallait faire attention à l'exercice suivant. Et effectivement, l'exercice 2021/2022 n'a pas confirmé les excellents résultats de l'année précédente.

Pour toutes ces raisons, le pouvoir d'achat des salariés LIDL est en baisse. La CFDT vous demande de réunir les organisations syndicales, afin de trouver des solutions pour que le pouvoir d'achat des salariés LIDL soit préservé. La CFDT vous demande l'ouverture de négociations sur les salaires, dans un délai raisonnable.
D'autant plus que les augmentations successives du SMIC vont fortement entamer l'écart qu'il y avait entre les grilles LIDL et le SMIC.
Vous souhaitez que LIDL soit une entreprise attractive et reconnue. Cela commence par des salaires attractifs et non pas par des salaires qui vont bientôt commencer au niveau du SMIC. La revalorisation de la grille LIDL permettra aussi de pouvoir recruter. Le salaire reste un argument important.

Dans l'attente de votre réponse,

Cordialement,

 

Christophe PIERRE DSC LIDL FRANCE